2020, et si vous passiez aux neurosciences au travail ?

2020, et si vous passiez aux neurosciences au travail ?

Temps de lecture 5 min

Selon les experts de chez Gartner, les neurosciences et plus particulièrement les neurotechnologies ne seront pas démocratisées avant au minimum une décennie. Bon. Nous allons tenter d’accélérer un peu les choses avec cet article. Ce serait trop bête de perdre 10 ans. 

LES NEURO QUOI ?

Pour déblayer le terrain, remettons à plat ce que sont les neurosciences. Nous parlons surtout ici des neurosciences dites cognitives, c’est-à-dire la science qui identifie les processus cérébraux à l’origine de nos capacités mentales : perceptions, motricité, langage, mémoire, raisonnement, émotions, etc. 

Pour intervenir en entreprise, les neurosciences cognitives se basent notamment sur trois concepts fondamentaux : 

  • La neuroplasticité (la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l’environnement, des expériences et de l’entraînement), 
  • Le cerveau social (la capacité de l’Homme à communiquer, entrer en connexion avec l’autre),
  • Les neurones miroirs (qui touchent les émotions, favorisent l’empathie, et facilitent l’apprentissage par imitation).

Grâce à ces concepts fondamentaux, les neurosciences viennent mettre en lumière la façon dont fonctionne la motivation, la concentration, les réactions émotionnelles, l’aptitude au changement, la prise de décision, la capacité à négocier, etc.

NOUS AVONS CRÉÉ UN MONDE DU TRAVAIL A L’OPPOSÉ DE NOTRE FONCTIONNEMENT CÉRÉBRAL

Durant des centaines d’années, l’être humain a créé de lui-même, de ses mains, un monde du travail qui n’est pas adapté à son propre fonctionnement. Nous avons créé des entreprises qui font usage de process et d’exigences dont la caractéristique est de démotiver l’Homme. Voyez l’erreur. Appliquer les neurosciences au monde de l’entreprise ce serait donc adapter le travail au fonctionnement cérébral, et non l’inverse. Le cerveau de l’être humain fonctionne de telle façon, adaptons alors nos modes de travail à lui.

Le fait d’adapter la façon de travailler en fonction de ce que disent les neurosciences, a une action sur trois niveaux : 

  1. Au niveau individuel : permet d’être plus épanoui, efficace et engagé 
  2. Au niveau de l’équipe : agit sur la consolidation et la cohésion d’équipe, ainsi que sur son efficacité globale
  3. Au niveau entreprise : agit sur la réorganisation interne, l’adaptation des processus, l’alignement stratégique, afin d’être plus performante et compétitive

POURQUOI FAIRE RENTRER LES NEUROSCIENCES DANS VOTRE TRAVAIL

En tant qu’individu : 

  • Vous apprenez à gérer les moments de stress intense en identifiant vos techniques de gestion du stress et en développant celles plus appropriées
  • Vous apprenez à maîtriser votre concentration et votre résistance aux distractions
  • Vous développez vos émotions positives et votre sensibilité aux événements positifs 
  • Vous apprenez à identifier, gérer et réguler vos émotions afin de faire face aux épisodes de stress et de pression
  • Vous apprenez les tenants cérébraux de la prise de décision. En comprenant cela, vous décidez avec pertinence. 

L’atout si vous êtes en plus manager / leader / dirigeant

En adoptant les neurosciences, un leader optimise son management et son leadership. Comment ?  

  • En préparant son cerveau comme un athlète de haut niveau cérébral (pour reprendre la métaphore d’Erwan Devèze), et utiliser les neurosciences comme levier de développement rapide de ses compétences. 
  • En comprenant le fonctionnement cérébral de ses collaborateurs, permettant de mieux décrypter les comportements et stimuler leur motivation et engagement
  • En analysant les résistances individuelles et groupales au changement

COMMENT LES NOUVELLES TECHNOLOGIES VIENNENT FACILITER L’ACCÈS AUX NEUROSCIENCES 

A l’origine, les neurosciences cognitives sont une discipline difficilement accessible, du fait des outils nécessaires à leur évaluation. Cependant, les technologies récentes ont permis de démocratiser des outils comme l’EEG (éléctroencéphalographe), l’imagerie etc. en les allégeant et en les simplifiant. 

Nous appelons neurotech ou braintech, ces technologies qui se basent sur des recherches fondamentales en neurosciences. Leur objectif est de démocratiser l’utilisation des neurosciences au niveau individuel et au sein de l’entreprise. Elles viennent faciliter l’accès à la connaissance de soi, de ses compétences et ressources, et par là, l’apprentissage et le développement de ses capacités. 

C’est le cas de ce que nous faisons chez Open mind Neurotechnologies, mais c’est aussi le cas de nos confrères Dreem et Melomind par exemple. Dreem est à l’origine d’un bandeau capable d’étudier en direct le comportement de notre cerveau pendant notre sommeil. L’objectif étant des utilisateurs plus reposés et aux capacités augmentées.  Quant à Melomind, ils ont créé un casque EEG mesurant l’activité cérébrale de son utilisateur pour diffuser les musiques adéquates à son état et ainsi favoriser sa relaxation et diminuer son niveau de stress. 

Auteur : Anaïs Roux