Quand les questionnaires de personnalité surfent sur un de vos biais cognitifs

Quand les questionnaires de personnalité surfent sur un de vos biais cognitifs

Temps de lecture : 4 minutes

Des questionnaires de personnalité fleurissent chaque mois sur internet et il est maintenant pratiquement impossible de passer un entretien sans passer un questionnaire de personnalité. Comme pour tout, il est important de conserver un esprit critique car parmi ces questionnaires qui fleurissent, certains n’ont d’un questionnaire de personnalité que le nom. Ces dits questionnaires vont allègrement s’appuyer sur un de vos biais cognitifs pour vous faire adhérer à leurs résultats. Ce biais cognitif s’appelle l’effet Barnum.

L’EFFET BARNUM QUESAKO ? 

L’effet Barnum est un biais cognitif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à elle-même. 

Ce phénomène psychologique tient son nom de l’homme de cirque Phineas Taylor Barnum connu pour ses talents de manipulateur (C’est notamment lui qui a créé les Freak Shows et qui est à l’honneur dans le film The Greatest Showman). La légende raconte que durant ses spectacles, il choisissait une personne dans le public et pouvait tout vous dire sur elle juste en la regardant. Son secret est qu’il n’annonçait jamais des éléments bien spécifiques à une personne, mais plutôt de vagues descriptions qui pouvaient s’appliquer à littéralement tout le monde !

L’ORIGINE DE L’EFFET BARNUM

La notoriété de ce biais cognitif décolle en 1949, lorsque Bertram Forer, professeur de psychologie, décide de faire passer à chacun de ses étudiants un questionnaire de personnalité. A la suite de celui-ci, Forer jette les résultats de ses étudiants à la poubelle et recopie un texte d’une analyse de personnalité extraite de la rubrique astrologique d’un magazine quelconque. Quelques jours plus tard, il annonce à ses étudiants qu’il va leur restituer à chacun leurs résultats au questionnaire de personnalité. Il remet alors à chaque élève le texte suivant :

Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n’avez pas tourné à votre avantage. A l’extérieur, vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur, vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois, vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou accompli ce qu’il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si l’on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Vous pensez qu’il est maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moments, vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis que, à d’autres moments, vous êtes introverti, circonspect, et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes.  

Les étudiants n’étaient pas au courant du fait que Forer avait remis le même compte-rendu à tous ses élèves.

Forer leur demande ensuite de noter l’adéquation de leurs résultats avec leur personnalité entre 0 et 5. La moyenne des résultats obtenus est alors de 4,2 sur 5, ce qui témoigne d’un accord important des élèves avec le texte qui leur a été remis. Forer a ainsi démontré expérimentalement pour la première fois, l’existence de  l’ effet Barnum ».

COMMENT FONCTIONNE CE BIAIS COGNITIF ? 

Sur quoi se base l’effet Barnum pour avoir un tel impact et convaincre autant de gens ? Pourquoi autant de personnes laissent leur esprit se faire manipuler par ces tests ? Tout simplement, parce qu’ils profitent allègrement de nos talons d’Achille.

Les psychologues Dickson et Kelly ont poursuivi les recherches de Forer sur cet effet, et ont notamment constaté que la sensation de pertinence d’un résultat à un questionnaire de personnalité augmentait selon 3 facteurs :

  • la persuasion du sujet que l’analyse s’appliquait à lui seul
  • la reconnaissance par le sujet d’une autorité de l’évaluateur
  • la présence dans l’analyse de traits majoritairement positifs

Avec ces trois facteurs, la majorité des gens se laisse convaincre.

Les descriptions résultant de ces trois facteurs sont généralement suffisamment générales pour que votre cerveau arrive à les interpréter en les faisant coïncider avec la perception que vous avez de vous-mêmes. 

Par exemple : “Vous appréciez sortir et passer du temps avec vos amis, mais vous savez aussi profiter d’une soirée posée à la maison pour vous détendre”. Vous trouverez aussi des phrases contenant des mots tels que : “parfois”, “occasionnellement” ou encore “il vous arrive de…”

L’effet Barnum se retrouve dans tout un tas de domaines : certains questionnaires de personnalité, les voyants, les horoscopes, le marketing, mais aussi… les discours politiques (par exemple, le très typique “Je vous ai compris” de Charles de Gaulle.)

L’EFFET BARNUM, STAR DU MBTI

Comme je vous le disais en introduction, l’effet Barnum se retrouve dans un grand nombre de résultats de questionnaires de personnalité. On pourrait penser que c’est surtout le cas pour les questionnaires qu’on trouve en ligne gratuitement. Mais pas que ! Nous retrouvons aussi cet effet dans un des questionnaires de personnalité les plus connus : le MBTI ! Voici quelques exemples de résultats que vous pouvez obtenir si vous passez le MBTI. Soyez à l’affût de l’effet Barnum dans ces extraits :

Profil Architecte INTJ-A / INTJ-T

Les Architectes aiment aussi partager ce qu’ils savent, car ils ont confiance en leur maîtrise des sujets de leur choix, mais ils préfèrent concevoir et exécuter un plan génial dans leur domaine que partager leurs opinions sur des distractions « inintéressantes » comme le bavardage.

La personnalité Consul ESFJ-A / ESFJ-T

Plus tard dans leur vie, les Consuls aiment soutenir leurs amis et ceux qu’ils aiment. 

La personnalité Entrepreneur ESTP-A / ESTP-T

Par conséquent, l’école et les autres environnements très organisés posent problème aux Entrepreneurs. Ce n’est certainement pas parce qu’ils ne sont ni futés ni capables de bien faire, mais parce que l’approche réglementée et sentencieuse de l’éducation formelle est terriblement éloignée de l’apprentissage de terrain qu’apprécient les Entrepreneurs. 

La personnalité Directeur ESTJ-A / ESTJ-T

Leurs opinions ne sont pas des discours vides de sens

L’effet Barnum dans toute sa splendeur : des résultats dits « individualisés » suite à la passation d’un questionnaire de 20 minutes, un questionnaire soi-disant inspiré des théories grand psychologue, et des descriptions positives et valorisantes. En lisant ces résultats, on en ressort avec une vision flatteuse de nous-mêmes. Nous sommes heureux et satisfaits des résultats du MBTI.

COMMENT SE PRÉMUNIR CONTRE L’EFFET BARNUM ?

La formule magique est simple : une bonne dose de prise de conscience, saupoudrée d’une touche d’esprit critique. Ce sont généralement nos meilleurs atouts pour tout. Lorsque vous lisez votre compte-rendu d’un questionnaire de personnalité, demandez-vous : “Cette description peut-elle s’appliquer à d’autres personnes de mon entourage ?”

Auteur : Anaïs Roux

signature Anaïs Roux psychologue Open Mind

SOURCES

Forer BR (1949). The fallacy of personal validation: A classroom demonstration of gullibility Journal of Abnormal and Social Psychology. 44, 118-123

Serge Ciccotti, « L’Effet Barnum », Revue électronique de psychologie sociale, no 2,‎ 2008, p. 27-31

Pittenger, D.J. Measuring the MBTI…And coming up short.

Stromberg, J. & Caswell, E. Why the Myers-Briggs test is totally meaningless.

Les résultats du MBTI :  https://16personalities.com

L’effet Barnum mis en œuvre : https://www.youtube.com/watch?v=OdUl-m0ti5g